Courrier n°35, novembre 2021

Deux projets d’envergure pour la photographie 

Le photojournalisme à l’honneur : « Radioscopie de la France : regards sur un pays traversé par la crise sanitaire », une commande historique

Premier projet d’envergure initié dans le cadre du plan gouvernemental de soutien à la filière presse, la commande soutient la création contemporaine, elle n’est pas centrée sur le patrimoine, mais son caractère exceptionnel doit retenir notre attention : deux appels à projets, l’un lancé en 2021, l’autre en 2022, permettront de sélectionner 200 lauréats dont chacun recevra un montant de 22 000 € TTC, soit un total de 4 400 000 millions d’euros.

À l’issue de cette commande, la BnF intégrera ces œuvres aux collections nationales dont elle a la garde. Elle sera chargée de valoriser et diffuser ces travaux par le biais d’une exposition rétrospective à l’automne 2024, et de plusieurs opérations de valorisation en partenariat avec des institutions réparties sur l’ensemble du territoire.

Pour tout renseignement : cliquez ici.

Les États généraux de la photographie

Second projet d’envergure initié par Les Filles de la Photo et porté par plusieurs associations dont l’ADAGP, le réseau Diagonal, la SAIF, l’UPP et France PhotoBook, les États généraux de la photographie se donnent pour objectif de dresser « un état des lieux du secteur de la photographie, de mettre en lumière les thématiques et enjeux importants pouvant être associés à ses différents acteurs, et de tenter collectivement de formuler des préconisations ou des perspectives ». Les États généraux à voir par ici.

Plusieurs formats de consultation et de discussion seront mis en place au cours de l’année 2022. Les conclusions seront présentées aux Rencontres d’Arles.

Une enquête est en cours. Elle concerne essentiellement la création et production actuelle mais les questions liées aux fonds et collections de photographie, aux interrogations et attentes des photographes et de leurs ayants droit, peuvent y être relayées. Cliquez ici pour l’enquête.

Les deux projets sont indéniablement une bonne nouvelle pour la photographie et les photographes, mais centrés sur la photographie dans sa forme contemporaine, espérons qu’ils auront aussi des incidences sur la photographie dans sa dimension patrimoniale.

Autres informations importantes

Nomination de Fannie Escoulen à la tête du département de la photographie du ministère de la Culture

Depuis le 1er septembre, Fannie Escoulen succède à Marion Hislen. Diplômée de l’école nationale de la Photographie d’Arles, elle bénéficie d’une expérience de plus de vingt ans dans le monde de la photographie, au sein de l’agence photographique Métis ou Magnum, ou bien comme co-fondatrice du BAL qu’elle co-dirige jusqu’en 2014. 

Le ministère s’engage et le déclare : « Les actions menées pour la sauvegarde du patrimoine photographique seront poursuivies. » (Voir le communiqué de presse de la nomination)

Les institutions publiques françaises, seule garantie d’une conservation inaliénable des fonds et collections photographiques

Le 13 novembre, Ader a présenté à la vente trois tirages de Walker Evans (lots n° 127 à 129). Rien d’extraordinaire dans l’annonce, si ce n’est que les tirages portent le tampon «Library of Congress» au verso, et qu’ils ont été cédés par le Museum of Modern Art d’Oxford.

Des pièces secondaires ? Vraisemblablement non, puisqu’ils avaient été acquis à l’occasion de l’exposition Walker Evans organisée, en 1976, par John Szarkowski du MoMA (New York). Voir le lot n°127 : Walker Evans.

Quel enseignement ? À l’heure actuelle, les institutions publiques françaises sont les seules à pouvoir garantir une conservation inaliénable.

Hommage 

Nous avons appris avec tristesse le décès d’un de nos membres, Bernard Lebrun. Journaliste, historien, il avait rejoint l’APFP et soutenait nos actions en faisant bénéficier l’association de son immense connaissance des fonds photographiques liés à la presse. Son chaleureux enthousiasme nous porte toujours.

Soutenir l’APFP

Pour les quelques retardataires, nous vous joignons un bulletin pour reconduire votre adhésion. C’est parce qu’elle est forte de ses adhérents que l’APFP peut poursuivre son action en faveur des fonds photographiques et maintenir son rôle d’interlocuteur incontournable auprès de l’État ou tout autre acteur public. Votre soutien est plus que jamais indispensable. Merci.

Pour le bureau de l’APFP : Françoise Denoyelle – Véronique Figini

Cet article, publié dans Courriers aux adhérents, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s